aeonics Produit Projets Blog
fr | en

Obsolescence logicielle, un enjeu de taille

10 nov. 2021

Le Cigref est une association représentative des plus grandes entreprises et administrations publiques françaises, exclusivement utilisatrices de solutions et services numériques, qui accompagne ses membres dans leurs réflexions collectives sur les enjeux numériques. Aujourd’hui, le Cigref représente plus de 200.000 salariés internes dans les services informatiques pour plus de 50 milliards € de budget annuel.

En octobre 2021, cet un acteur majeur de l’économie numérique a publié un double rapport à l’attention des utilisateurs et fournisseurs de services numériques adressant la problématique de l’obsolescence logicielle.
Il propose des pratiques et des recommandations pour intégrer les exigences spécifiques à l’obsolescence logicielle dans la politique d’achat numérique responsable, et définit les attentes par rapport aux fournisseurs de services numériques.

Aeonics se réjouit de la prise de conscience qui s’installe au sein des plus grandes entreprises du numérique. La solution Aeonics est aujourd’hui en mesure de répondre de manière pragmatique et proactive sur les problématiques d’obsolescence logicielle, de performance et de prise d’autonomie sur les solutions numériques.

æonics • Obsolescence logicielle et materielle web

Des propositions et des actions

Voici les grands principes et propositions contenues dans le rapport :

Limiter les effets d’interdépendance
Le monde du numérique est vaste, les intervenants sont nombreux et divers. Fabricants, constructeurs et éditeurs créent, fabriquent des produits ou solutions répondant au mieux à leurs propres besoins, mais quelle est la vision globale du système et les interactions entre les différents éléments qui le composent ?
Le Cigref incite les organisations à reprendre ces éléments dans leurs appels d’offre :

  • Mettre en place des bonnes pratiques d’éco-conception permettant de limiter la consommation de ressources matérielles
  • Fournir des études d’impact bénéfices-risques sur l’interdépendance logicielle-matérielle
  • Limiter l’exigence matérielle (RAM, CPU) des logiciels et notamment pour les montées de version
  • Favoriser la modularité de l’architecture logicielle et dissocier les versions fonctionnelles, de sécurité, correctives et législatives
  • Faciliter les installations et les migrations du système informatique.

Garantir la sécurité dans le temps
Assurer la sécurité des applications dans le temps au-delà des mises à jour logicielles devient une nécessité environnementale. Cette exigence apparait clairement dans la proposition de loi Chaize (en France), mais aussi dans le projet de réglementation européen « Ecodesign »

La maitrise de l’ensemble du code source des applicatifs est une nécessité criante pour l’identification des risques de sécurité. Le nombre de dépendances logicielles et librairies applicatives multiplie le risque de vulnérabilités du système, c’est pourquoi Aeonics ne compte aucune dépendance externe afin de garantir la souveraineté et le fonctionnement de la solution.

Accroitre l’autonomie de l’utilisateur
Les éditeurs sont appelés à développer davantage l’autonomie des utilisateurs concernant l’installation et la configuration des logiciels.

La solution Aeonics est un outil indispensable qui offre un mode de configuration complet par l’intermédiaire d’interfaces web ergonomiques. Les utilisateurs ont la maitrise totale de leur environnement numérique, ce qui leur offre une autonomie totale pour l’installation et l’utilisation du logiciel. Les services informatiques ont désormais la possibilité d’offrir un système ouvert et sécurisé aux différents organes opérationnels de leur organisation.

Proposer des services de reprise, réparabilité et recyclage
Généralement associé aux aspects matériels et trop souvent mésestimés, la reprise et le recyclage se déclinent également pour les aspects logiciels.

Aeonics est construit selon trois principes fondateurs :

  • La politique de reprise logicielle doit permettre aux entreprises de pouvoir effectuer une transition technologique vers de nouvelles solutions de manière simple et non-contraignante. De la même manière, l’installation d’un nouveau système doit pouvoir se faire de manière non-intrusive et transparente pour ses utilisateurs.
  • La réparabilité des logiciels, liée à un dysfonctionnement ou à l’émergence de nouveaux usages, est garantie par une modularité et une ouverture qui sont intégrées à la base du processus de conception logicielle.
  • Le recyclage vise la reconversion et la réutilisation de composants applicatifs. L’approche communautaire et le partage de modules développés par des acteurs tiers permet de valoriser le travail et les cas usages déjà réalisés.
æonics • Picture3

Une solution low-tech au service de la performance

Depuis sa création, Aeonics oriente sa recherche et son développement spécifiquement vers l’éco-conception logicielle et la sobriété numérique.

Avec une approche low-tech qui peut apparaitre à contre-courant, ou salvatrice selon les cas, Aeonics est en mesure de proposer une solution extrêmement efficace, peu gourmande en ressources et très facile à maitriser. L’architecture modulaire des fonctionnalités du logiciel permet aux utilisateurs de ne jamais être dépendant d’une mise à jour, d’un système, ou d’une application.

Il s’agit d’une évolution majeure dans l’approche et la gestion des projets IT, la manière dont ils sont déployés et qui répond de manière pragmatique aux exigences actuelles et futures des grandes entreprises et administrations publiques.

æonics • Aeonics une solution légère

Pour aller plus loin

Il existe aujourd’hui des indices de réparabilité, des indices de durabilité sur la fiabilité et la robustesse des équipements, mais encore trop peu de règles ou de chartes concernant les applications et leurs impacts.

Comme pour la partie matérielle, Aeonics milite pour la création et la valorisation d’indices de dépendance logicielle, de performance, d’efficience énergétique et d’autonomie des utilisateurs. Plus la prise en compte de ces indicateurs intervient tôt dans le cycle de vie d’un projet IT, plus les leviers sont importants et les bénéfices concrets.

Articles similaires